Budgetisation d'investissements & economiseurs d'énergie

Avant d’investir dans des mesures d’économie d’énergie, il est toujours intéressant de vérifier au préalable la situation réelle du bâtiment. Ceci afin que le plan financier de cette investissement soit le plus précis possible. Exemple concret, la production d’eau chaude va être remplacée et/ou complétée par un système de production solaire thermique. Avant de pouvoir déterminer les économies, il faut connaître les coûts réels de votre système actuels. Pour ce faire, le seul moyen est de mesurer  la consommation électrique mais il faut aussi connaître des paramètres non négligeables tels que la quantité d’eau chaude réellement utilisée. Cette mesure permet de connaître le rendement du système actuel qui dépend de plusieurs rendements intermédiaires à savoir : le rendement de production, le rendement de stockage et le rendement de distribution. Dans notre exemple, la mesure permet de déterminer que 20% de l’énergie est perdue lors du stockage car l’utilisation est trop sporadique et que 30% de cette énergie est également perdue sur la distribution car les tuyaux ne sont pas isolés. Par conséquent, changer le système de production ne permettra une économie que sur 50% de votre consommation d’énergie. Donc lorsqu’un fabricant de panneaux solaire thermique annonce 60% d’économie annuel grâce à la production d’eau chaude via le soleil, d’aucuns interprètent à tort, faute de connaissances sur  le profil réel de leurs consommations, qu’ils vont économiser 60% de leur consommation d’énergie pour l’eau chaude. Alors qu’en réalité, l’économie réelle ne sera que de 30%. C’est pour éviter des mauvais choix d’investissement qu’une connaissance accrue de l’utilisation de l’énergie dans votre bâtiment est primordiale. Il est évident qu’ici, l’investissement le moins coûteux et le plus rentable est basé sur l’isolation des tuyaux et du ballon de stockage.

Un autre exemple très intéressant : les panneaux photovoltaïques. Un jour ou l’autre, la grande majorité des entreprises finiront par en placer. La quantité d’installation est directement proportionnelle avec la tendance tarifaire de l’électricité. Cependant, pour les entreprises, le gain financier réalisé avec le photovoltaïque est en moyenne 5 fois supérieur quand l’énergie est directement consommée par le bâtiment. Il s’agit du taux d’autoconsommation. Si ce dernier est à 100%, cela signifie que l’énergie produite par les panneaux est directement consommée et donc que l’économie correspond à cette quantité d’énergie directement déduite des factures. S’il est à 0%, cela signifie que toute l’énergie produite est envoyée sur le réseau d’électricité et donc qu’elle est revendue à un tarif cinq fois inférieur à celui que vous payez dans vos factures. Vous comprendrez vite la différence que cela peut avoir sur votre plan financier d’avoir un taux d’autoconsommation de 70% plutôt que de 50%. Il n’est pas à démontrer que la connaissance de ce profil est essentielle avant de faire l’investissement si l’on désire prévoir de façon correcte le retour sur investissement réalisable.